3 December 2008

What is a replicator ?

This is how Richard Dawkins defines the replicator:
“A replicator may be defined as any entity in the universe of which copies are made.”

What is not a replicator ?
The replicator is not necessarily a machine that replicates other things, for example, a photocopier is not a replicator. Also, it is not something that is being created independently over and over, for example, the molecules of CO2 that every breathing person creates are not copies of one another, although they are identical.

In other words, a replicator is something that happens to be copied faithfully over and over because of the way it interacts with its environment. The path that the copy takes to being generated may or may not be complex; it may take plenty or little time, plenty or little energy, it doesn’t matter. 
In real life, replicators can go through very twisted paths to manage copies of themselves and take decades to do so whilst consuming vast amounts of energy.
The replicator itself doesn’t necessarily need to “do” a lot to be replicated. We will see later on that we can view the replicator as a simple code being read.
Please read : The replicating code (link to be added)

What we have here with this definition is a very logic, and mathematical model of the replicator. I hope to show on these pages the expression of the replicator in mathematical terms, but we can go a long way without it for the moment.

Any examples ?
There are only two known types of replicators on this planet: the genes and the memes.
Both genes and memes correspond to the definition of replicator although meme’s copying fidelity might be low in some types of environments; it is nowadays getting better and better at it thanks to modern technology.
For more examples, please read : What is a meme ? (link to be added)

Now although a replicator is necessary for evolution to arise, it is not sufficient. Certain conditions need to be met :
Please read : Simple evolution. (link to be added)


Qu’est-ce qu’un réplicateur/réplicant ?

Note : En français le terme anglais « replicator » a été traduit par « réplicateur » ou « réplicant ». Bien que le terme de réplicant soit plus pertinent, le terme de réplicateur est largement mieux répandu.  Je garderai pour le moment le terme de réplicateur par souci de continuité. 

Voici la définition qu’en donne Richard Dawkins :
« Un réplicateur peut être définit comme toute entité dans l’univers dont des copies sont faites. »

Qu’est-ce qu’un réplicateur n’est pas ?
Un réplicateur n’est pas nécessairement une machine qui réplique d’autres choses, par exemple, un photocopieur n’est pas un réplicateur. Egalement, un réplicateur n’est pas une chose créée fréquemment et indépendamment. Par exemple, les molécules de CO2 que nous produisons en respirant ne sont pas des réplicateurs même si elles sont toutes strictement identiques.
Dit autrement, un réplicateur est quelque chose qui se trouve être copié exactement et fréquemment simplement par son interaction particulière avec son environnement. Le chemin nécessaire pour que la copie se fasse peut être complexe ou pas, il peut consommer peu ou beaucoup d’énergie, peu ou beaucoup de temps, cela importe peu. 
Dans la réalité, les réplicateurs peuvent suivre des chemins tarabiscotés pour se reproduire et cela sur des décennies et en consommant de vastes quantités d’énergie. 
Le réplicateur n’a pas nécessairement à « faire » quoi que ce soit pour être copié. Nous verrons que le réplicateur peut être considéré comme un simple code qui est lu.
Lisez : Le code réplicateur  (lien à ajouter)

Donc, ce que nous avons ici est un modèle logique mathématique du réplicateur. Je m’efforcerai de montrer dans ces pages une formulation mathématique de ce concept mais en attendant nous pouvons faire un bon bout de chemin sans cela.

Des exemples ?
Il n’existe que deux types de réplicateurs connus sur cette planète : Les gènes et les mèmes.
Les deux répondent à la définition de réplicateur et bien que les mèmes souffrent d’un manque de fidélité dans leurs copies, cette lacune se comble tous les jours un peu plus avec la technologie.
Pour plus d’exemples, lire : Qu’est-ce qu’un mème ? (lien à ajouter)

Maintenant, bien que le réplicateur soit nécessaire pour que l’évolution apparaisse, il n’est pas suffisant. D’autres conditions doivent être réunies :
Lisez : Simple évolution (lien à ajouter)